vendredi 25 mai 2018

BEIJING BLUES - Carole Darricarrère


Chères amies, chers amis,

Les éditions du Petit Véhicule et moi-même ont le plaisir de vous annoncer la parution de mon dernier livre, « Beijing Blues ».

Nous serons sur le 36ème Marché de la Poésie de Paris, Place Saint-Sulpice, du mercredi 6 au dimanche 10 juin 2018 pour vous accueillir et vous rencontrer.

Je serai personnellement présente sur le stand des éditions du Petit Véhicule pour une séance de dédicaces personnalisée avec cachet de cire ancienne chinoise au sceau de jade aux dates suivantes :

    - Le jeudi 7 juin de 17h à 18h     - Le samedi 9 juin de 15h à 17h

    - Apparitions aléatoires possibles en pointillés le dimanche 10 sensiblement aux mêmes horaires que le samedi

    - Rendez-vous bienvenus sur demande par mail selon mes disponibilités 

Dans l’attente de vous y retrouver nombreux. Amitiés.

Carole Darricarrère






Carole Darricarrère
BEIJING BLUES
Textes et photographies de l’auteur
——————Chaque livre est le fruit avéré d’une lente gestation. Beijing Blues embrasse sept années d’arpentage intuitif de la ville de Pékin et une immersion de deux mois à vélo dans la capitale un appareil photo en bandoulière et un carnet dans la poche. À cette époque-là j’étais parvenue à mettre la vie matérielle au service de ma créativité.
Ce livre illustre le principe moteur de ma démarche, ce besoin de développer des parallèles sensitives d’écriture et de leur permettre de commuter spontanément entre elles par un système de métaphores et de passerelles comparable à un jeu d’écluses. Je travaille depuis les interfaces, sur la vie des concordances. Le texte ne précède pas forcément l’image. Au demeurant, il s’agit souvent de la rencontre fortuite de deux altérités obéissant à une logique externe à ma volonté : quelque chose prend forme, dans des temporalités sensiblement différentes, en miroir d’une autre qui existe déjà, parfois à l’état latent, et s’avère a posteriori concomitante, puis s’aimantent librement à une certaine altitude. Quelque chose se déroule en moi qui ressemble chaque fois aux étapes non encore révélées d’une création kaléidoscopique. ..
extrait de la préface – Carole Darricarrère

——-
La couleur est un vocabulaire. Le Poème un trou noir. Le texte fait figure de secrétaire. Léna est un poisson volant. Mi sirène mi ange. Mon étoile du berger. D’une éclipse l’autre Léna fait le lien. Elle apparaît et disparaît au ras de la ligne de flottaison. Tandis que je débats encore de la puissance des vagues. Son Verbe est un balai magique.
- Photo de Carole Darricarrère -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

CABARET CARDIAQUE.

J'Y SERAIS ! Et avec ma besace pleine de Ffwl Lleuw n°14 et de VERS NOUVEAUX d'Arthur Rimbaud. Christian-Edziré Déquesn...